lundi 29 novembre 2010

UN REVE













" Mais que diable sont-ils allés se mettre dans la tête à Appels d'Air? Jamais on n'a jamais remplacé le vide par du rêve ...

dimanche 28 novembre 2010

VOYONS VOIR













" Et si nous nous reconvertissions dans le textile? Ou, plutôt, si nous créions une filiale vêtements, Appels d'Air, rive gauche, par exemple? "

vendredi 26 novembre 2010

TOUT A DISPARU










Ils ont vidé toute la penderie, négligé les sallles des Portraits, des Dessins et autres peintures.
Melchior Esq. et Edward n'ont rien entendu, les alarmes n'ont pas fonctionné, les caméras de surveillance sont vierges. LES ORDINATEURS N'ONT PAS ETE EMPORTES.
Baltha

jeudi 25 novembre 2010

NOUS SONGEONS













 " Nous songeons à une grande braderie* pour cette penderie. Vous en pensez quoi?
Clémentine


(*) Rassurez-vous nous  ne vous préparons pas là à vous vendre quoi que ce soit. Vous avez compris que vous êtes bien dans une penderie surréaliste.

mercredi 24 novembre 2010

IL Y A DES JOURS











 " Il y a des jours où personne n'ouvre cette penderie, pas même pour l'aérer. C'est à se demander si, de nos jours, certains ne vont pas se coucher tout habillés et tels quels repartent travailler. "

mardi 23 novembre 2010

J'AIME BIEN












 " J'aime bien cette penderie     ces vêtements qu'on ne porte jamais      cet air qu'on y respire. "
Deale Esq.

lundi 22 novembre 2010

QUELLE PENDERIE!

Une penderie sonore et stupide :




 - Quelle penderie, mais quelle penderie! Je ne vois là que vêtements d'une autre époque.
- Vous avez raison, je vous entends. Je vois là, en ce qui me concerne, la même chose que nos perspectives .... un profond et urgent besoin de recherche, de renouvellement.

vendredi 19 novembre 2010

SANS COMMENCEMENT NI FIN

Des décennies durant j'ai cru qu'une vie était sans commencement ni fin. Il y a peu j'ai réalisé et admis que tout a bien une fin. Je me suis rendu à l'évidence, je suis passé à côté de bien des choses qui ne se représenteront plus. D'ailleurs elles se représenteraient que je les regarderais filer. La vie pourtant me surprend et m'étonne encore. Les autres, les autres? Ils m'emmerdent bien souvent, bien plus souvent qu'ils me réjouissent, mais j'ai l'habitude, eux aussi. C'est cela encore que j'ai peint. Mais pas seulement, pas seulement ça. Non pas seulement. Chez moi on découvrira peut-être qu'il y avait plus dans mes penderies que sur des étagères ou aux murs. Vous voyez, ça me reprend, vous me faites oublier que la page est tournée.

Deale Esq. Des mots dans une penderie, nov. 2010.

                                         












- Le dessin à Deale Esq.: Et moi, je vous emmerde?
- Deale Esq. : Ca se lit sur votre visage.
                                                                       

mardi 16 novembre 2010

T.- G.*













" Fichtre, diantre, diable, que dis-je : saperlipopette! Mais que suis-je venu faire dans cette penderie? "


(*) T.G., lire ici Thierry-Georges. Par ailleurs, toute ressemblance ici avec une personne existante ... etc.

samedi 13 novembre 2010

JAMAIS






" Je n'ai jamais imaginé qu'il fût possible de créer sans se soustraire à nos sociétés. Comme le font les oeuvres elles-mêmes.
Ce n'est qu'une fois rendue qu'une oeuvre retourne à la société. Pour s'y matérialiser ou croiser un regard de spectateur.
Une oeuvre prend corps dans ces zones de non-droit que sont l'atelier et sa rencontre avec le spectateur.
Pour le reste il n'y a rien à en dire ...   retourner à l'atelier. "
Anonyme

vendredi 12 novembre 2010

IDIOT














savourant avec autosatisfaction sa stupidité sans limites.


Est-il alors finalement aussi con que ça ? C'est à se demander.

mardi 9 novembre 2010

TIENS, EMILIE













" Durant quelques moments souffrez que je respire,
Et que je considère, en l'état où je suis,
Et ce que je hasarde, et ce que je poursuis.
"

Corneille, Cinna, Emilie, Acte 1 scène 1.

dimanche 7 novembre 2010

mardi 2 novembre 2010

JE ME DEMANDE














" Je me demande si nous ne refusons pas d'entendre celui qui ne dit rien quand son visage dit tout. "


La peinture est une sorte de parole muette, c'est pourquoi je me reproche tant de mettre des mots sur les personnages de ces dessins récents.