mercredi 17 décembre 2008

MESSAGE 110 / CONSULTANT






















Suchet,
Etude pour un portrait d' Imparfait
huile sur papier, 101 X 71 cms, 25. X. 1998



Mon oeuvre est ponctuée de quelques cataclysmes. Ils en constituent l'armature. Vous voyez, là, l'importance de la ponctuation.
J'ai posé mes pinceaux depuis dix ans à la suite de tout cela. Accessoirement, il m'est arrivé d'utiliser plume, gouache, aquarelle, tempera. Sans plus, sans moins. J'ai même fait ce qui, au demeurant, me paraît le plus abouti et exécuté de la façon la plus spontanée : le Off du off.

Aujourd'hui, la crise, une rencontre aussi, un neveu de surcroît, d'autres déjà me donnent envie de faire avec eux l'expo-vente que je n'ai jamais osé entreprendre. Capitale, le e final n'est pas superflu.

Actuellement tous les milieux qui profitent de l'Art, à qui l'Art profite, sans que ce dernier en profite toujours, sont à la recherche de nouvelles maîtresses, de nouvelles danseuses, de nouveaux maîtres. Je me sens, moi, des ailes, un bec et des griffes de consultant dans ce contexte là, mais consultant en ressources solidaires, quelque chose comme çà.

Deale esq.
dans Propos récemment tenus à l'atelier avec Melchior*

***

Nous ne retrouvons plus les clefs de la Bentley au tableau de la réception du MAMI. Edouard O' Neeball déclare qu'il les a peut-être égarées. Vous pouvez consulter la photo du porte-clef à cette adresse
Toute personne susceptible de nous aider à les recouvrer sera reçue comme Amie à vie du MAMI.
Clémentine

(*) Melchior est le chien du MAMI

22 commentaires:

Anonyme a dit…

une croute deux plusssssssssss

Sylvaine a dit…

je cite : car je lis "Quand vous possédez tout ce que vous désirez et même plus encore, comment assouvir vos envies de rêver ?"
Et je réponds à un des rois mages :
Tant que tu as de la barbe tu peux toujours faire un blaireau.

Appels d'air a dit…

> Anonyme,
Accro?

Appels d'air a dit…

> Sylvaine,
Ou bien un rasoir?
Baltha

Rosa de Arlaten a dit…

la crise a du bon

Anonyme a dit…

trouvé l' filon pour amasser des croûtes en cas d'coup dur quand j' ai faim

Appels d'air a dit…

Rosa,
Oui, je pense aussi.Quelquefois. Pas que. Faut voir à l'usage.

Appels d'air a dit…

> Anonyme,
Pour le canon qui va avec, voyez Edouard ou Legrand.
Quand vous voudrez.
Vous pouvez vous installer pour la nuit dans la porte à tambour du MAMI, j'ai demandé à Clémentine de voir avec vous.
On peut aussi vous aider dans vos démarches d'Etat-Civil, c'est comme vous voulez.
Balthazar

Anonyme a dit…

Baltazar
^meme des grands artistes mondialement reconnu ont peint des croutes qui se vendent des millions. C'est l' argent qui fait la valeur de la toile, meme si c'est une merde
Comme les compressions papaiers et auto de césar, de la chitte débile .
J' accepte volontiers votre proposition, je mangerai ainsi à ma faim

Appels d'air a dit…

Anonyme,
Je vois que fort heureusement tu as un bon estomac.
Je te remercie aussi pour tes encouragements, tu m'offres mes premières lettres de créance pour mes nouvelles fonctions de consultant en ressources solidaires.
Pour les croutes, tu les préfères marouflées ou pas?

Je reste à ta disposition,
Baltha

Anonyme a dit…

ben, j' les prefere griffées avec des truffes ...

Appels d'air a dit…

> Anonyme,
On s'mouche pas du coude à ce que je vois. C'est bon y'a tout ça au MAMI.
Clémentine

Anonyme a dit…

merci de l' effort, surtout en periode de fetes

Appels d'air a dit…

> Anonyme,
Ca mange pas de croûte.
Baltha

Michel Cornillon a dit…

Je constate avec plaisir que Balthazar a cessé de s'emmerder, qu'il va maintenant rentrer, en tant que consultant, dans le cercle du labeur.
Bravo, baltha. Et n'oublie pas ton écharpe en partant au travail.

Appels d'air a dit…

> Michel,
Merci Mimi, te fais pas de souci , le froid et moi c'est " Quand je pense carton, je pense à toit. "
T'as une mission à me soumettre?
Baltha

Michel Cornillon a dit…

Le froid et toi c'est quoi ?
Une longue histoire d'amour sous les cartons, avec les cartons sous la glace ?
Ta mission : faire le mort, et dès que tu vois paraître Béhémoth, tu te dresses en travers de son chemin et tu lui cognes sur la cafetière. Fais passer le message, ça réchauffe.

Appels d'air a dit…

> michel,
une réponse très chrétienne :
" Je rue pour toit."
Baltha

P.S. Les citations sont de Baltha, bien sûr. Elles illustraient un projet de carte de voeux destinées à réunir un peu de fonds pour une assoc caritative etc.

Arthémisia a dit…

Pour ce qui est de ce portrait, je lui trouve un air asymétrique qui me plait. La symétrie engendre tant la monotonie. Et puis ce côté fruit à moitié mur qu'il le laisse encore étonné lui-même, en fait un être plein de fragilité. De celle qui donne envie de s'approcher de lui.
Quant aux clefs de la Bentley, le gérant du ED de Trifouilly les alouettes, les a trouvées abandonnées à la caisse n°4 vendredi dernier. Eh oui, la peinture, ça ne nourrit pas (plus?) son homme!
Kisses
Arthi

Appels d'air a dit…

> arthémisia,
Je vous trouve bien indulgente avec le bonhomme. Je serais une femme, je ne le mettrais pas dans mon lit et s'il venait pour un entretien d'embauche, je lui ferais adresser un courrier, poli, mais négatif.
Mais , il s'agit bien ici d'une peinture, que dis-je, d'une très bonne peinture. Aussi, j'aime rêver, désormais, que je dors avec lui, pas dans mon lit bien sûr, mais au pied.
Puis-je vous rendre visite, Arthémisia, nature ou en peinture?

Baltha

Arthémisia a dit…

Depuis le décès de mon père, je pardonne tout aux hommes . Et celui là en fait je le trouve vraiment attirant. Je te l'ai dit : un fruit, une mangue encore un peu verte, à manger rapée avec une bonne vinaigrette. C'est quoi la Beauté, Baltha? Tu le sais toi. Moi pas?
Passe prendre un café chez moi quand tu veux ; on en reparlera!
Mes bises
Arthi

soulef a dit…

Dis Baltha , en cliquant sur l'adresse , je me retrouve chez moi !