jeudi 30 juillet 2009

MESSAGE 150 / MES MERDES & READY-MERDES


J'appelle Merdes ce qu'ici et là, en d'autres lieux, milieux on appelle

contre-performances, aléas, malaises. Je fais une com au premier

degré, je produis des bulletins de santé sans équivoque.

Deale esq., Propos d'atelier, juillet 2009.

Nota bene, seuls les tableaux de ce diapo sont des merdes et ready-merdes.

J'aurais pu dire pareillement ready-merdres.

Depuis la parution de ce message je ne cesse de rêver d'un feu d'artifices

dont les artifices seraient des tableaux.

Eventuellement ce lien

12 commentaires:

soulef a dit…

Des couleurs et des fleurs rien que pour toi Baltha , je t'embrasse .

laurence a dit…

Tout à l'air de s'être détraqué...mais se remet vite en place...comme une sorte de rêve...

Appels d'air a dit…

Soussou,
j'ai vu ça. Quel malheur que tant de kms nous séparent. C'était bien le Gugenheim de Bilbao?

Appels d'air a dit…

laurence,
Pourtant, comme partout, des buggs se produisent de temps à autres. Et comme quoi, avec une bonne com, on fait avaler bien des choses.
Mais pour ce qui était de ces tableaux que je présente ici ce sont vraiment des "merdes".

laurence a dit…

Vous savez Duchamp...mais pour vous elles signifient...

Appels d'air a dit…

>laurence,
Des ready-merdes alors.

Laure K. ( del sol ) a dit…

pourquoi diable numéroter les messages avant le titre ? ya t il un quelconque intérêt ou vous le faite sous la menace ?

Quant aux "ready-merdes", ben en voilà un concept !!
Ne jamais perdre espoir Sieur Baltha, surtout ne pas cesser d' être juste et sincère, quelque soit l' oeuvre ... facile à écrire ça !

Appels d'air a dit…

Laure K. (del sol),
Pourquoi numéroter? J'avais commencé comme ça, comme si le temps m'était compté, j'ai continué sans y attacher d'importance, sans remettre en question. Le temps continué à m'être compté, pas exactement de la même manière. Menace? L'espoir converse avec la lucidité, appelez cela menace, j'appelle cela conversation.
Ready-merdes? J'aime bien, pourquoi? Long à expliquer dans un commentaire.
Juste et sincère? Etre injuste et faux, à la limite, n'est-ce pas aussi être juste et sincère.
Les peintures que j'ai présentées dans ce "message" sont sans intérêt.Je les appelais jusqu'alors des merdes, grâce à l'allusion de laurence à Duchamp, j'ai été séduit par l'idée de ready-merdes. Je ne suis pas fâché de ce concept.par amitié pour Duchamp et Hergé je dirais même plus : des ready-merdes marchand de vin.
Sieur? Esq., je préfère, pour mon double Deale esq. Sir Hervé, je confesse que cela m'aurait bien plus? mais pas au point de faire de grosses concessions pour y parvenir.
Enfin, les pensées, les messages, les conversations c'est un peu comme les câbles, faut s'y retrouver là-dedans.
Chaleureusement,
Deale esq.

choule[bnkr] a dit…

malgré tout, des merdes joliment mises en valeur par un feu d'artifice bien coloré.
En général, les artistes produisent énormément de merdes (de leur point de vue). Sinon, ce sont des imposteurs, de vulgaires marchands du temple.

Appels d'air a dit…

>choule[bnkr],
Le pire, choule, c'est pour conduire : comme un vieux! Et encore, je ne vois pas tout.

laurence a dit…

Vous n'avez pas d'Antigone?

Appels d'air a dit…

>laurence,
Pour de nouvelles Dionysies?