samedi 6 février 2010

LE MAMI EN REPRESENTATION









































































































1996, Grande Salle de l'Evêché.

Sorte de tragédie classique, picturale et sans dialogue, dans laquelle Deale esq. et ses personnages se lancent à la poursuite des traces(*) laissées par  J. Racine lors de son séjour chez son oncle, évêque d'Uzès.

(*) " Et mes nuits sont plus belles que vos jours. "

6 commentaires:

Bona a dit…

Thank you for your kind message, dear Baltha!
I look forward to seeing you on my new website.
Please convey my warm thoughts of friendship to Clé, your sweet daughter.

Je me la pète un peu en Anglais,t'as vu? C'est pour faire style, comme dirait ma fille!
Keep up!

Appels d'air a dit…

> Dear Bona,
I knew you could. Ton site est vraiment first class.
Baltha

laurence a dit…

Baltha, c'est exactement cela une souricière...

Appels d'air a dit…

>Laurence,
Y a-t-il un chat, une souris? Quels sont les protagonistes?
Au MAMI nous comptons sur votre (ton ? ) explication de texte.
Baltha

Bona a dit…

"Et mes nuits sont plus belles que vos jours". Je crois avoir lu cette phrase à Uzès, à l'entrée d'un parc ou d'un jardin? Je vois un château du haut duquel on a une vue imprenable sur Uzès, les environs. Je me souviens bien...
Merci d'être passé, B. ça fait chaud au coeur, sincérement.
Amitié,
B.

Appels d'air a dit…

>Bona,
Voilà, c'est bien là que nous nous sommes déjà croisés.
Bien des choses à toi Bona,
H.S.