jeudi 14 octobre 2010

LE CAMP DE L'ESPOIR

Hier nous avions les yeux collés à la vitre, attendant leur remontée ... 
Nous ignorions encore que le Président chilien qui a su si bien organiser la médiatisation mondiale du sauvetage était le même qui, quelques années auparavant, avait mis un frein à la mise en place des mesures de sécurité dans les mines chiliennes ...
Nous nous préoccupions peu, alors même, de savoir s'il existait des évènements parfaits.
Faut-il toujours qu'un bémol vienne ternir ce qui est porteur d'espoir? Je crains que ....   
Il en va ainsi mais nous le découvrons ici, il y a quand même, me semble-t-il, des bonheurs que rien ne peut assombrir. 

Les bonheurs sont choses à part. 

NDLR. Reportage du sauvetage du premier mineur, cliquer.

3 commentaires:

Laure K. a dit…

c'est pourquoi je ne regarde pas ça ...

Appels d'air a dit…

>Laure K.
Du coup (suite à ton commentaire) j'ai donné l'url du reportage du premier sauvetage. Je n'ai, moi, cessé de suivre ce drame. Quand je me demandais pourquoi je me sentais tant concerné, il me revenait un souvenir : j'avais été introduit dans un "tuyau" dans lequel je tenais à peine. C'était pour un examen médical. Etc...
H.S.

Laure K. a dit…

@Baltha
Je crois mieux comprendre alors...