vendredi 8 octobre 2010

L'HOMME BLEU







Age, lassitude? Est-ce eux qui font obstacle à ce que je repense le monde, le considère même? Je l'ai longtemps repensé, considéré au point que j'en viens à me demander si, autant qu'âge et lassitude, ce ne sont pas le monde et le temps qui finissent par avoir raison de moi.
Ainsi j'en viens à penser, in fine, qu'on ne se soustrait pas au monde de son plein gré, de son côté, il y met pas mal du sien, me semble-t-il.

4 commentaires:

TG a dit…

[...] il y a plus d'élégance, quand on se retire du monde, à s'en retirer sans le blâmer.
Henri De Montherland

Appels d'air a dit…

>T.G.
Mais Montherland n'a pas le dernier mot,
Baltha
P.S. Ce n'est pas mon dernier mot non plus, ni le mot de la fin, ni la fin du monde. Il faut comprendre également que Montherland ne m'est pas ... bon laissons cela.

Laure K. a dit…

le vaste est monde, le vase immonde, la valse des blondes, moi et le monde... une suggestion de vin en accompagnement ?

Appels d'air a dit…

>Laure K.
Pour la suggestion de vin en accompagnement, volontiers Laure, volontiers,
Baltha