vendredi 19 novembre 2010

SANS COMMENCEMENT NI FIN

Des décennies durant j'ai cru qu'une vie était sans commencement ni fin. Il y a peu j'ai réalisé et admis que tout a bien une fin. Je me suis rendu à l'évidence, je suis passé à côté de bien des choses qui ne se représenteront plus. D'ailleurs elles se représenteraient que je les regarderais filer. La vie pourtant me surprend et m'étonne encore. Les autres, les autres? Ils m'emmerdent bien souvent, bien plus souvent qu'ils me réjouissent, mais j'ai l'habitude, eux aussi. C'est cela encore que j'ai peint. Mais pas seulement, pas seulement ça. Non pas seulement. Chez moi on découvrira peut-être qu'il y avait plus dans mes penderies que sur des étagères ou aux murs. Vous voyez, ça me reprend, vous me faites oublier que la page est tournée.

Deale Esq. Des mots dans une penderie, nov. 2010.

                                         












- Le dessin à Deale Esq.: Et moi, je vous emmerde?
- Deale Esq. : Ca se lit sur votre visage.
                                                                       

4 commentaires:

solveig a dit…

Un peu arrogant, le dessin, aujourd'hui ... l'élève échapperait-il au maître ? ... peu disposé à tourner une page destinée à sortir de la penderie ?

TG a dit…

J'ai deux mauvaises nouvelles pour vous Appel d'air :
1 - la vie a bien un commencement…
2 - la vie a bien une fin
Dormez bien quand même!

Appels d'air a dit…

>TG,
Le problème c'est qu'on n'en voit pas le bout,
Baltha

Appels d'air a dit…

>solveig,
habituellement je suis attentif à ce avec quoi je vais m'habiller. Exceptionnellement il arrive que j'ouvre la penderie et que je mette ce qui me vient sous la main.
Rassurez-vous, je ne sors jamais nu. Enfin pas encore, maintenant avec l'âge ou dieu sait quoi, qui ....
Baltha