vendredi 31 décembre 2010

2010 A APPELS D'AIR


d'un courant d'air à l'autre



dessins  Suchet 
photos NetB F. Tésorio
image sonore ed30

7 commentaires:

TG a dit…

Sans en avoir l'air, vous produisez à la pelle…
C'est très Chouette!
Bonne année

Appels d'air a dit…

TG,
Une cuillerée de beluga de temps à autres,
Baltha

laurence a dit…

elles ont vraiment rythmé ma vie...

Appels d'air a dit…

>Laurence,
Vos photos ont toujours représenté à mes yeux le modèle de ce que sont l'exercice et la communication réussis d'un travail artistique. C'est là le meilleur de ce que le net peut nous offrir grâce à un travail et des qualités comme les vôtres. C'est aussi, pour une grande part grâce à votre blog, que je persévère à poursuivre de mon côté et que je parviens de temps à autre à trouver de vraies satisfactions dans le mien.
H.S.

laurence a dit…

Alors je vous envoie pour cette nouvelle année des satisfactions interactives pour que nos blogs respectifs s'épaulent et passent légèrement les creux et les bosses des chemins abruptes de la création ... 2 bises Baltha merci d'être là infatigable...

Laure K. a dit…

Alors je vous envoie également la perche, Baltha, c'est sûr vous abattez un brin et j'aime particulièrement cette série d'aplat couleur visage, envisagez vous les voir déposer dans un espace consacré serait bueno...

Appels d'air a dit…

>Laure,
Ce ne sont là que des " dessins de coin de table ", de plus de petit format. Au mieux présentables en sous-verres dans une montée d'escalier, un couloir, au-dessus d'un canapé. Difficile d'en faire une expo privée en raison de ce format. En d'autres temps ( de fort taux de croissance économique ) une édition de luxe chez Maeght.
Vraisemblablement eux et moi connaîtrons un destin parallèle, la fosse commune pour moi, la décharge pour eux. d'ici là ils se réfugient au fur et à mesure provisoirement sur une étagère d'atelier avant d'échouer dans un carton à dessins, leurs sosies sur les pages d'Appels d'Air où ils jouissent provisoirement de l'intérêt que vous leur portez at avant de goûter un repos bien mérité.
H.S.

P.S. Quant à ma position générale, que votre question ne manque pas d'évoquer en moi, y répondre me demanderais un long développement auquel je sacrifierai un jour ou l'autre peut-être.