mercredi 8 décembre 2010

TIRELIRE

Nous avons dû casser la tirelire d'Appels d'Air pour remplacer la Konica. 200 € tout de même, pas donné la Konica, avec le nombre d'entrées que nous enregistrons ces dernières semaines faudrait pas que les cafetières nous lâchent à tout bout de champ. 
- Quoi ? … Non, ce n'est pas le Konica qui est cassé, c'est la Konica, la cafetière. Oui, notre cafetière fétiche.
L'imprimante ? 
- Non, te dis-je, la cafetière.
- Elle arrive quand ?  
- Edward est parti la chercher.  
- Et pour la tirelire ? 
- Ca c'est moins grave, demain j'en dessine une autre. 
- Et … pour la remplir ? 
- Chacun de nous fera la manche devant la porte à tambour jusqu'à ce que nous sortions la tête hors de l'eau.


 Le quotidien au siège d'Appels d'Air.

2 commentaires:

solveig a dit…

Un seul konika vous manque,
et tout est décaféiné ...

Pétronille

Appels d'air a dit…

>solveig,
Une camomille Pétronille?
Baltha