mercredi 13 avril 2011

Mais où donc ai-je lu ceci?

" Vous savez combien il se déploie de complaisance sur la blogosphère et combien on y approfondit bien peu les sujets qui y sont abordés pour, moins encore, les y transformer en débats constructifs où progresse et évolue la pensée.
Aussi c'est avec l'insolence que j'exprime mon mécontentement ici où là devant cet état de fait.
N'est-il pas curieux de voir comme, dans les lieux publics, nous nous montrons indifférents, hostiles aux autres et si complaisants sur la toile, dans cette "facebook-amitié", "blog-amitié"?
Je me demande si cette complaisance qui s'y affiche n'est pas la forme moderne, "tendance" de l'agressivité? C'est de là, je crois, que je tiens cette propension à regarder par-dessus les paravents.
"
Deale Esq. Propos d'atelier, 13 avril 2011

9 commentaires:

Laure K. a dit…

... hum !
Deale Esq. est un valet et les autres des bouffons ?
je me complais,
tu te complais
Il se complet veston

le bourdon masqué a dit…

Ghetto pour employer un terme "fort". Les affinités c'est bien mais pour les nouveautés c'est pas terrible. Cercles de dimensions variables où la susceptibilité et les égo doivent être ménagés. Sûrement humain.Je passerai sur les commentaires (n'étant pas moi-même une référence)du style "génial" (relèguant M.Curie et consors au rang d'andouilles patentées) je n'avais pas beaucoup d'espoir mais parfois plus du tout. Ca ira mieux demain.

Appels d'air a dit…

>Laure K.
Voilà un commentaire sur mesure et à la mesure.
Deale Esq.

Appels d'air a dit…

>LBM,
Il s'y entretient une forme de repli inhérent, me semble-t-il, pour une large part au médium lui-même.
On se laisse toujours avoir par le medium, la forme qui canalisent, formatent un genre.
Quand je tente de prendre cela à contre-pied par revers je suis compris au premier degré. Le surréalisme et l'écriture spontanée n'ont pas droit de cité sur le blog. Il faudrait préciser ceci n'est pas une pipe, ceci est une pipe.
Nous devrions y rédiger nos textes et nos commentaires comme nous le ferions d'une dissertation, d'une épreuve de philo.
Je regrette de me sentir incapable de peindre autant que je l'étais autrefois, je ne publierais que des peintures et ne répondrais à aucun commentaire.
On devrait mettre des réacteurs nucléaires dans nos blogs, des tyrans et des programmes politiques, des strings et des burqas.
Bon, je vais m'faire une télé.
Baltha

TG a dit…

@Appel d'air :
pour ce qui concerne le paravent :
http://www.t-groslier.blogspot.com/2010/07/le-paravent.html

pour le début de ce que vous dites, la réponse est oui…
Maintenant, je ne crois ni au progrès ni au progrès de la pensée…
"la forme tendance, de l'agressivité" (je cite) pour moi ce sont tout ces "slogans" ou clichés de la "bien pensance" qui s'affichent du matin au soir dans la presse , à la télé ou à la radio et dans certains blogs.
De toutes façons, je et vous n'y pouvez rien… Vous n'êtes pas obligé de les lire.
Amusez vous parfois à mettre ici ou là un commentaire hargneux, cela ne servira à rien mais ça vous calmera pendant dix minutes et c'est en général assez rigolo… puis passer à autres choses…
Philippe Muray traite dans ses essais de toutes ces questions. Faites vous donc offrir ces livres…
http://www.philippe-muray.com/

laurence a dit…

Je n'ai pas de télé Baltha et j'essaye de dire ce qui me plait quand ça me plait et peut être ne suis je jamais vraiment rentrée dans ce monde là ni dans aucun d'ailleurs seule reste des petits gestes presque tendres pour ceux que je connais...et même parfois la manifestation d'un mouvement d'incompréhension pas de complaisance mais votre humour...c'est quoi...

Appels d'air a dit…

TG,
Je vous trouve bien remonté dès l'aube. Cet auteur P. Muray dont vous me recommandez la lecture est publié aux Editions du Paravent? Je me réfugie bien vite derrière ce dernier pour échapper à vos foudres.
Bonne séance de pose,
Baltha

Appels d'air a dit…

>laurence,
Mais Laurence, je vous sais étrangère à tout ce que je décris là.Je comprends d'autant moins que vous y réagissiez comme si je m'y étais adressé à vous. Ce que j'y décrivais ne concerne d'ailleurs aucunement, ou bien rarement, ceux avec lesquels(quelles) je m'entretiens sur les blogs où je commente. Sur les blogs c'est le temps qui approfondit ce que les autres y livrent, les blogs ne sont pas un espace de construction intellectuelle en mouvement. Quand il s'y trouve une telle construction, elle n'y est que transposée, elle a été élaborée en amont, en d'autres temps, d'autres lieux, sur une feuille blanche, une toile, un bureau, un atelier.
A plus Laurence,
Baltha

TG a dit…

Sur Philippe Muray
même si Lucchini vous agace :

http://www.youtube.com/watch?v=aAOfMn1beMI


écouter :
http://www.dailymotion.com/video/x4rkf6_hommage-a-philippe-muray-16_news


mourir de rire :
http://www.youtube.com/watch?v=2lEupp9jzGs