mercredi 11 mai 2011

PANNE

Je ne suis, provisoirement, plus en mesure d'alimenter quotidiennement une publication. J'ai livré ces jours derniers mes dernières réserves.
Aujourd'hui les cartons sont vides, je ne suis pas non plus satisfait de ce que j'ai donné ces dernières semaines. Ces publications n'ont pas toujours bénéficié du temps de recul nécessaire et/ou n'étaient pas adaptées pour des publications-web.
Je dois donc remettre de nouvelles publications à la réapparition d'un désir et d'une capacité de reprendre de l'activité.
Les nénuphars manquaient d'eau. Disons que   ...  j'ai le souffle coupé ....

H.S.


Pour passer le temps : 

44 commentaires:

Mr Choule a dit…

c'est pas facile d'exprimer par la peinture. Parfois, on a l'impression que tout sonne creux. Allez ! Un bon "brain storming" et ça repart ! ;-)

Appels d'air a dit…

>Mr Choule,
Pour moi rien ne presse.
Merci pour l'encouragement.
Baltha

TG a dit…

Patience patience dans l'azur,
chaque atome de silence
est la promesse d'un fruit mure.

Appels d'air a dit…

>TG,
Aucun souci, j'en profite.
Baltha
P.S. Est-ce que, comme dit la chanson, vous vivez heureux auprès de votre arbre?

TG a dit…

Ca s'en va et ça revient…

TG a dit…

Un peu de Voltaire peut-être:
http://t-groslier.blogspot.com/2011/05/sur-le-motif-2.html

Appels d'air a dit…

>TG,
Voltaire? " Un peu n'en faut, pas trop n'en faut. "
Baltha, cultivant son jardin.

le bourdon masqué a dit…

"Hâtez-vous lentement, et sans perdre courage,
Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage,
Polissez-le sans cesse, et le repolissez,
Ajoutez quelquefois, et souvent effacez."

Boileau, aux pinceaux. Snif quel rhube.

Appels d'air a dit…

LBM,
Boileau était le maître des besogneux. Je le verrais bien aujourd'hui au ministère du travail, DRH d'une multinationale.
Est-ce la voie que vous me suggérez?
" le bonheur est dans le pré ...", j'y cours,
Baltha

Appels d'air a dit…

>Choule,
Serais-tu en train de me suggérer un passage dans un brain-goulag?
Baltha

solveig a dit…

La panne est aussi un tissu, velours brillant,
dans lequel tailler de nouvelles oeuvres, encore et encore ...

Appels d'air a dit…

>solveig,
Je refais un plein (pour le distributeur automatique d'Appels d'Air, ouvert 24h/24, 365j/an et GRATUIT.)
Merci de votre passage,
Baltha

laurence a dit…

c'est drole moi aussi

Une femme libre a dit…

Arrosez vos nénuphars, reprenez votre souffle et profitez de la vie cher ami. Nous vous reprendrons quand vous voudrez bien nous revenir, sans aucune pression.

Une femme libre a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
le bourdon masqué a dit…

les aoutats et autres tics aussi gambadent fièrement dans les près.
Petites bestioles ne mangent pas les grosses, mais à plusieurs chacun sa part. Un peu comme dans ce monde du travail ou équité remplace égalité (voir taille du morcif.)
Bon dimanche, j'ai un drôle de présentiment. Bah!

Appels d'air a dit…

>LBM,
Scalibor,
Baltha

Laure K. a dit…

bonsoir Baltha
Je trouve que cet exercice de style quotidien relève d'une grande énérgie.
Quand cette énergie commence à prélever au détriment de soi, il faut sans doute y mettre un frein.

Appels d'air a dit…

>Laure K.
C'est bien ce que je partage. Encore que je croyais jusqu'à ce que vous m'en alertiez que ce n'était qu'au détriment de mon travail d'atelier, alors que cela s'étend jusqu'à mon attitude.
J'étais jusqu'à cette interruption sans plus d'idées, d'envies, de pistes. Depuis qques unes ont déjà fait leur apparition.
Vous savez j'ai longtemps interrompu la peinture pour des raisons beaucoup plus tristes, aussi cette fois je me suis acharné à continuer parce que les raisons de ne pas continuer différaient. Et bien, j'avais bien tort.
Sur le web, on vous dit rien, trop de complaisance. Des fois il m'arrive d'envier le monde de la politique et des média qui sont sans pitié. Non, j'exagère, je peins à cause de ces derniers. Plus exactement parce que je les ai fui, pour choisir la contemplation. Je suis un branleur depuis ... depuis ....
Baltha

Appels d'air a dit…

Merde. 13 + 1 = 14. Ouf.
Baltha

le bourdon masqué a dit…

et de quinze...

Appels d'air a dit…

>LBM,
Vous seriez venu un poil plus tôt ....
Baltha

versus a dit…

Balta,
Je vous suis grâce à vos commentaires sur certains blogs où nous nous rencontrons et j' apprécie votre humour et vos interventions.
Vous travaillez sans filet, chose louable et remarquable mais qui demande une grosse énergie. Mon amis très proche, Staive, en sait quelque chose.
Comme l' art singulier ou sur la marge, il faut accumuler...Et puis après, publier si le cœur vous en dit, cela préserve des forces et la possibilité même de rebondir.
Bien à vous !

Appels d'air a dit…

>versus,
En peinture les catégories se réduisent à: un bon ou tableau banal ou même mauvais. Ceux qui procèdent à d'autres catégories font référence à des critères commerciaux et à ces "autorités" de ttes sortes.
La peinture n'a pas, ne connaît pas d'autorités, un tableau fait ou non autorité, aux seuls yeux de celui qui le regarde. Ceux qui font d'autres catégories sont bien réducteurs, ou bien des petits potentats bien souvent, des collectionneurs de boîtes de papillons.
Un tableau qui fait autorité sur une vente est une marchandise à laquelle les "autorités" l'ont réduit, dans laquelle il l'ont incarné pour y investir leur pouvoir de réduire un tableau à une valeur sur le marché.
j'ai fait le choix de me détourner, de me tenir à distance critique, de peindre et vivre, à l'écart de ce phénomène.
C'EST LA PEINTURE QUI M'A PERMIS DE FAIRE CELA, DE VIVRE AINSI MA VIE. C'EST DE CELA QUE PROCEDE MA PEINTURE.
Hervé Suchet

Mr Choule a dit…

à vrai dire, je ne sais pas. Pour ma part, j'ai fait une pause d'un an et je me retrouve à peindre les mêmes choses, de la même façon. Preuve que "prendre le temps" n'apporte pas nécessairement qqch de nouveau ou de mieux. J'ai juste décidé d'abandonner certains styles pour ne pas m'éparpiller et rester cohérent.
On ne peut pas s'échapper de soi-même, c'est pour cela qu'on peint toujours de la même façon. Dans le cas contraire, cela veut dire qu'on ne peint plus pour le plaisir, mais pour remplir les galeries, pour la notoriété et le fric. Je simplifie un peu, mais bon...

Appels d'air a dit…

>Choule,
Moi j'ai des idées de sculptures en papier mâché.
Et surtout envie de ne rien faire un peu.
Baltha

le bourdon masqué a dit…

vous allez en baver... ou péter un plomb.

Appels d'air a dit…

>LBM,
Je vous tiens au courant,
Baltha

laurence a dit…

baltha vous avez besoin d'un electricien ou d'un plombier?

Appels d'air a dit…

>laurence,
Je ne vous cacherai rien, une oulipienne arrangerait bien les choses.
Baltha

laurence a dit…

pas trop féminin l'oulipo...

TG a dit…

Si vous me permettez, Cher Appel d'air, et ne m'en veuillez pas, mais je ne vois pas très bien où vous voulez en venir avec votre petit discours ci-dessus…
"Un tableau qui fait autorité sur une vente est une marchandise à laquelle les "autorités" l'ont réduit, dans laquelle il l'ont incarné pour y investir leur pouvoir de réduire un tableau à une valeur sur le marché. "
Mouia!? Les "autorités" mouai mouai!… Il me semble que l'on peut aussi prendre du recul sur ces histoires là qui en fait n'en sont pas et qui paradoxalement font à leur tour parfois trop "autorité".
Le hasard et la nécessité, toujours et encore.
Comment voulez vous qu'un oiseau chante dans un buisson de questions?
D'autant que ces questions ne m'apparaissent pas cruciales en fait… au fond tout cela n'a aucune importance SI si, je vous assure… aucune importance. Pensez-y… restons simple et faite nous un peu de peinture… Vous avez la capacité de dépasser cela.
Je dis ça je dis rien…

Appels d'air a dit…

>Laurence,
Insuffisamment féministes les oulipos, voulez-vous dire?
Baltha

Appels d'air a dit…

>TG,
vous êtes si terriblement vieux-jeu ...
Baltha

TG a dit…

Je ne vois pas bien le rapport, mais s'il n'y a que ça pour vous faire plaisir…

le bourdon masqué a dit…

donc pour le papier maché, pas de papier glacé, n'agraphez pas votre cas.Gaffe aux plombages.

Appels d'air a dit…

>LBM,
Seriez-vous en train de m'orienter vers Fixodent? (Rassurez-vous je ne conserve pas une dent contre vous).
Baltha

le bourdon masqué a dit…

il y a des fois je prends des airs de "dur", combien de fois j'ai entendu: "vas-te faire cuire un oeuf" alors un peu plus, un peu moins...

Appels d'air a dit…

>LBM,
Mais non, mais non.
Baltha

laurence a dit…

Baltha votre parole acidulée me manque...

le bourdon masqué a dit…

c'est peut-être une épidémie ?
:{

laurence a dit…

Baltha, un coup d'aile sur Paris...

TG a dit…

où en êtes vous de votre panne des sens?

Appels d'air a dit…

>TG,
Peut-être y a-t-il lieu d'évoquer une sorte de panne d'essence consubstantielle.
Non, je travaille sur de plus grands formats.
H.S.