jeudi 25 octobre 2012

RIEN NI PERSONNE



La distance critique vis-à-vis de l'ordre établi, ça, rien ni personne ne parviendront à me la retirer. Pas plus qu'on ne me retirerait ma peinture.
Ah bon, direz-vous peut-être, et comment cela est-il possible? Ma peinture, oui, ma peinture est ce qui me permet de résister à tout ce que la société, les hommes pourraient m'opposer; ce contre quoi tout homme malveillant, toute société sourde et aveugle qui viendraient à s'y confronter frapperaient dans le vide. Car ce sont là des cibles qu'ils ne pourraient atteindre.
Propos d'atelier, 25.X.2012

2 commentaires:

Pierre a dit…

Oui, il fallait marquer le coup !

Hervé Suchet a dit…

>Pierre,
L'encaisser aussi.
Je t'embrasse Pierre,
Hervé