mardi 23 octobre 2007

MESSAGE 039 / PEINTURE ET MODELES

En m'interrogeant sur la distance aux émotions, je m'interrogeais sur celle du peintre à son modèle et de là sur les femmes que j'ai peintes. Beaucoup, je les ai beaucoup peintes et j'en ai peint beaucoup. Les seules que je n'ai jamais peintes sont celles que j'ai désirées et aimées le plus. Et une que je n'ai pas peinte non plus, que j'ai fini par détester parce qu'elle l'était. Ca existe, j'ai mis très longtemps à accepter cela.
Je suis stupéfait de constater, disais-je, que je n'ai jamais peint les femmes que j'ai le plus désirées-aimées. Le désir, l'amour s'accomplissent, ne se peignent pas. Ils ne s'accomplissent pas dans les pigments, les images. Mais sans eux. Elle et lui, seuls.
Au mieux les pigments, la peinture les évoqueraient-ils, les convoqueraient, les provoqueraient à s'en griser, s'en fourvoyer, en vain.

***

- Edouard, laissez les tableaux que je vous ai fait monter ici jusqu'à samedi dans mon bureau. Après, remettez-les en réserve. Vous offrirez celui-ci, le portrait de votre fille, à Madame O' Neeball.

Balthazar





4 commentaires:

hi3 a dit…

"Il n'y a pas d'amour heureux", dit Aragon. Ou du moins on n'en parle pas ; quelle est alors sa quantité d'existence, sa qualité de réalité ?

joye a dit…

Je trouve très juste de ne pas vouloir quantifier l'amour en le peignant.

Les Amish chez moi ne permettent pas qu'on les photographie, c'est l'image gravée défendue par la Bible. Des fois, je me demande s'ils n'ont pas raison.

Balthazar a dit…

Il n'y a pas d'artistes, joye, il y a des "tapissiers", des communicants modernes et efficaces, toutes sortes de domestiques serviles qui utilisent des pinceaux et des trucs comme ça, pour...
Je suis le dernier des Mohicans avec quelques autres, avec quelques chinois peut-être, peignant dans la clandestinité.
Il y a quelques personnes qui peignent encore dans le monde pour le questionner, questionner l'homme, la vie, soi, sans arrière-pensée mercantile, sinon idée première. Les sociétés occidentales et leurs systèmes les traquent ces derniers sauvages, s'ils ne se soumettent pas. Dans les sociétés "non policées", l'alcool, la misère, le modernisme les ont anéantis.
joye, les peintres, les artistes sont des marchands, des politiciens, ils recrutent des électeurs. Ils veulent du pouvoir, de l'argent. Ils sont républicains, démocrates, révolutionnaires, terroristes, tyrans.
joye, continuez de me réjouir.

Balthazar

Balthazar a dit…

Et bien, hihihi, vous avez commencé à trouver. Krsnamurti disait que "le premier pas est le dernier". Je ne le fais pas parler au hasard. Savez-vous, hihihi, que je suis un peu amoureux de vous?; Une telle confidence de ma part, est un grand pas dont je ne reviens pas.
Jusqu'à la mort, des routes s'ouvrent, se renouvèlent devant nous. Les emprunter, c'est en parler, leur parler.
Je vous embrasse bien chaudement.

Balthazar