mercredi 11 juin 2008

MESSAGE 076 / PREMIER RENDEZ VOUS

SOIREE CHEZ BALTHAZAR

- Dis, Balthazar, pourquoi moi ? Oui, pourquoi m’as-tu invitée ce soir ? Lui ai-je demandé en m’asseyant par terre.
- Parce que j’ai besoin de toi Shéhé, parce que tous les autres avaient des choses à faire ce soir et qu’ils sont sortis, je n’aime pas boire le thé seul.
- Tu restes un mystère pour moi, je viens pleine de courage dans ce monde inconnu. Il faudra que tu me parles de toi, que ces tableaux posés au sol me parlent aussi de toi. Pas de sucre avec le thé, merci Balthazar.
- Les rencontres sont parfois des grâces, parfois des garces. Tu as l’air bien embêtée, n’aies pas peur Shéhé, je ne vais pas sucrer ton thé.
Mais Balthazar semblait bien plus gêné que moi, tous ces parfums de peintures m’ont très vite enivrée et sur les murs, toutes les couleurs de sa vie étaient accrochées. Il me fallait pourtant partir, la nuit était tombée.
- Je reviendrai Balthazar, mais la prochaine fois tu me présenteras à tes amis, tu me parleras de ton père et je boirai un verre de lait.
- Sans sucre Shéhé, sans sucre le verre de lait. Bonne soirée.
- Bonne soirée à toi et ne fumes pas trop.
En marchant dans la nuit, je n’ai pu m’empêcher de comprendre l’isolement du peintre, comme si la solitude s’était glissée dans les pinceaux, les tubes de peintures de Balthazar. Il était évident désormais, que ses tableaux étaient faits de ça.
Et dans le silence de la rue déserte, des gouttes de pluie salée tombaient de mes yeux.
Du lait, oui, je boirai du lait, avec du sucre…

Shéhé.

5 commentaires:

Lidia a dit…

Un sucre dans le lait, un sinon rien...

Appels d'air a dit…

Un seul suffira?
Balthazar

Appels d'air a dit…

Tea for two

Lili,
Mon thé t'a-t-il ôté ta toux?
Baltha

Hervé Suchet a dit…

Bonjour Shéhé.

Hervé Suchet a dit…

Re