lundi 18 août 2008

MESSAGE 094 / BRUITS DE COULOIR


Je ne puis voir mes invitations déclinées sans y voir mon propre déclin. Prémices de sérénité?
J'en doute.
C'est plus grave. Sénilité. C'est sans appel.
J'entre dans ma lente, irréversible dégradation.
Deale esq.


Deale esq. en déclin


***

- C'est quoi, Balthazar, le problème de mon père? Un râteau?
- Ca se pourrait bien, ça se pourrait bien, Clémentine.
- Si ça pouvait mettre un peu d'animation ici et en ce moment, ce serait une bénédiction.
- Une bénédiction? Un revirement tu veux dire. Non, Clémentine, les couloirs s'assombrissent.
- Bon, le MAMI, faudrait vous secouer un peu, ouvrir les fenêtres. C'est plein de miasmes ici. Moi, j'étouffe, pas toi?
- Si, t'as raison. Sautons par les fenêtres.
- C'est une idée. Ensemble?

16 commentaires:

chronique virgule a dit…

Dis donc, Deal Esquirette Clémentin, c'est quoi, ce cirque. Tu veux qu'on te plaigne. Tu veux qu'on te soigne ? Tu veux qu'on vienne te border dans tes linges avant de refermer le couvercle et de te mettre en terre ?
Je t'en ficherais, moi, de la sénilité. A Ton âge, t'as pas honte de vouloir sauter par les fenêtres, alors que tu as le visage hâlé des grands navigateurs du globe, des grands explorateurs de l'illusion quantique, le visage de lumière et d'acier des Combattants du Moi !
Mais attends, mon coco, mon canard. Un de ces jours je t'envoie Buster, qui s'occupera de toi.

Arthémisia a dit…

Benmoi,je ne l'ai pas reçu ton invit'. Pourtant si c'est pour une soirée dansante avec chippendale et champagne....je peux toujours me libérer.
Arthi
ps : tu habites au 1er étage? Si je te demande ça, c'est uniquement pour le cas où je devrais me sauver par la fenêtre.

Appels d'air a dit…

>chronique virgule, arthémisia

Prenez votre badge après avoir décliné vos identités, une fois la porte à tambour franchie.Montez au 108th, Edouard vous servira ce que vous lui demanderez.
Non, non, moi c'est très sérieux, je descends par les fenêtres du 108th floor, Edouard vous fera redescendre par l'escalator et, éventuellement, vous reconduire à votre domicile avec la Bentley du MAMI.
Chelmi passe un smoke pas trop KGB, affole pas Miss Arthé, tu veux?
Amusez-vous bien et applaudissez ma sortie.
Merci,
Votre deale esq.

P.S. Balthazar et ma fille Clémentine prendront, seuls, la Direction du MAMI désormais.

Arthémisia a dit…

Quelle sortie! The classe...
et merci pour la Bentley...Je me suis faite remarquer devant chez moi.
Bisous
A.

Appels d'air a dit…

> arthémisia
avant qu'edouard ne referme la porte du garage, la Bentley a dit à Edouard: " on s'est fait remarquer ce soir avec la Miss en robe du soir ".

Have a nice day, Miss Arthé

Deale esq.

Arthémisia a dit…

Le plus grave c'est que ma peugeot a piqué un phare!

Appels d'air a dit…

> arthémisia
On fait un constat ou bien on arrange ça à l'amiable?

Arthémisia a dit…

Un petit dîner?
tu es libre vendredi?

Appels d'air a dit…

> arthé
Respectueusement d'accord pour vendredi.
Deale esq.

Sylvaine V. a dit…

La saine iloteté c'est aussi irréversible !

Appels d'air a dit…

> Sylvaine V.

Crusôé sans Robinson?

Lidia a dit…

Mon cher Hervé, laisse les fenêtres ouvertes, oui, mais pour y laisser entrer le soleil, la vie, le vécu, le futur, l'amour, l'amitié, le regard des autres, le miroir où tes magnifiques rides se croisent avec tes chemins. Je te regarde et te vois, j'aime bien quand tu es là, j'ai presque besoin de toi, de savoir que tu existes. T'as juste un sale caractère, celui de l'artiste fou, celui qui se met à genoux tout en restant fièrement debout. T'es un grand malade, comme tout ceux qui sont restés dans l'histoire. Pas de pelle, pas de rateau, pas de stèle encore ni de tombeau. Putain, je fais des rimes... elles me dégoûtent ces salopes de rimes... Tu es mon préféré, j'te dis pas ça pour te jeter des fleurs, des fois, je te jetterais bien aux lions. Je t'dis ça parce que c'est vrai.
Je t'embrasse vieux sénile et je le fais devant tous, même devant l'homme qui partage ma vie, parce que ta présence ridée et tes mots sont importants pour moi, très importants.

double je a dit…

Voilà , je réponds à cet appel d'air en laissant mon empreinte et en vous remerciant pour le lien dans la colonne "d'air" de droite...

Lidia a dit…

Bonjour Balthazar.
Moi, je serai là.

Appels d'air a dit…

> Lidia
Je ne parvenais pas à te dire que je venais de te trouver d'une autorité redoutable, voire effrayante.
Sois imparfaite, veux-tu, mais pas autoritaire, pas autoritaire.
Cela réduit à néant, pour tous, tant de possibles.

Lidia a dit…

Autoritaire ?
Merci pour le compliment, il me va droit au coeur.
Bonne continuation.
Salut.