samedi 29 novembre 2008



8 commentaires:

laurence a dit…

Comme elle a vieilli!

Michel Cornillon a dit…

Oui, Baltha, je vais bientôt te consacrer du temps. Mais ne sois pas impatient, je veux prendre du recul avant de sauter, ne surtout pas me ramasser au milieu de toiles incomprises, perforées, dégradées.
Quelques jours encore, ça te va ?

helenablue a dit…

l'oeil en demande
la bouche gourmande

me vois-tu
sais-tu qui je suis ?
le sais-je moi-même !

regard d'encre
front qui saigne
soif,faim
attente ...
appel !

helena ... aussi a dit…

peut-être même que cela remuera d'autres canaux ; plus tard , je reviendrais avec un autre regard , san doute ...


merci Hervé
amitiés
helena

choule[bnkr] a dit…

j'imagine ces personnages dans des histoires d'Edgar Poe.

Appels d'air a dit…

> choule(bnkr)
C'est trop. Toutefois,
c'est pas assez, non, mieux encore : imaginez plutôt E. Poe parmi eux. Merci de m'y avoir fait penser.

Deale esq.

polipoterne a dit…

Ah, ces imparfaits !
Tu confirmes ce que je pense, ni la beauté, ni l'humanité n'existent dans la perfection.
La chaleur de l'asymétrie face à la froideur du précis.

Belle soirée à toi BAL

Appels d'air a dit…

> polipoterne
tes commentaires sont pour moi comme des guirlandes de Noël
Baltha
P.S. Pourquoi ne peut-on plus poster de commentaire sur ton blog? La fonction a disparu.