lundi 26 janvier 2009

MESSAGE 117 / AUTOPORTRAIT DE SIR HERVE






















Suchet, Etude pour un autoportrait de Sir Hervé
huile sur papier, 101 X 71 cms, 01. XI. 1998

Un jour Edouard O' Neeball me disait :
- Sir Hervé, me permettez-vous de vous confier à qui vous me faites penser quand vous franchissez ma porte à tambour?
- A qui? fis-je.
- A Grock(*), Sir.
- Sans blague!

Nous passâmes la journée au pub pour sceller une amitié indéfectible.
Maintenant, me permettez-vous cette confidence? Sur cet autoportrait je me trouve vraiment beau, très beau, vraiment, sans blague.

Sir Hervé

(*) Visionnez cette video, je crois que c'est l'un des seuls documents dont nous disposions encore aujourd'hui :
http://www.dailymotion.com/video/x4nk6s_grock2_creation

17 commentaires:

Bona a dit…

Si triste le sieur Henri. Un clown triste risque de faire pleurer un "gros nenfant" comme moi...

laurence a dit…

J'aime le mélange des genres comme Shakespeare ou Wilde
Ici c'est toujours excessivement maladroit

Appels d'air a dit…

>laurence,

Sans doute, sans doute.

Baltha

Mimi Vaurien a dit…

Beau, je ne sais pas. Mais intelligent, oui, sans le moindre doute.
La preuve ? L'extraordinaire faculté d'adaptation dont tu témoignes à travers cet autoportrait.
Parce que dès que tu penches la tête de côté, mon Baltha, que tu aies un coup dans le pif ou pas, la ligne qui relie tes deux yeux demeure parallèle à celle de l'horizon marin.
L'imperfection de ton personnage n'est donc qu'une apparence, sans lien aucun avec l'horizontale de ta pensée.
N'est-ce pas à ce genre de détail que l'on mesure le génie d'un mec ?

Appels d'air a dit…

Mimi Vaurien,

Pas du tout, pas du tout. Un oeil sur le CAC 40, l'autre sur les changements climatiques.
Sir hervé

Appels d'air a dit…

>Bona,
Je lui trouve plutôt quelque chose d'assez désarmant, non?

Baltha

Appels d'air a dit…

>laurence,
Je reviens sur ton commentaire. Je n'irai pas jusqu'à excessif, mais jusqu'à confondant, probablement. Assez souvent.
C'est vrai, il y a de la vulgarité dans mes rapprochements. C'est de la morgue qui ne sait par où ni comment sortir.
Ma peinture n'a jamais eu les faveurs du prince, il lui arrive de se retourner contre lui et contre moi.
Etc.

h.s.

hervé suchet a dit…

Si vous vous donnez la peine de cliquer sur cet autoportrait, le considérez un instant et que, ce faisant, vous n'en ressentiez aucune émotion, j'accepterais volontiers que vous me disiez que ma peinture est de la merde ou que ce n'est pas de la peinture.

hervé suchet

Magenta a dit…

Cet autoportrait est empreint de l'émotion que même le maquillage du clown ne peut taire...

Mag

Appels d'air a dit…

Magenta,
J'apprécie le soutien que tu m'apportes là. Moi qui, généralement, en fais fi, il ne m'est pas superflu ici.
h.s.

laurence a dit…

Baltha je me suis mal exprimée je voulais simplement dire que les français avaient beaucoup de mal a faire du "mélange de genre" sans doute des vieux restes de l'esprit classique...d'ailleurs je viens de voir un ballet ou le mélange des genres prêtait à confusion...
Je ne parlais pas de toi et il me semble d'ailleurs que tes choix sont divers et c'est pour cela que j'aime...me retrouver ici

Mimi Vaurien a dit…

Vrai, Baltha. La Cac et l'état de la planète étant au même niveau, il est normal que tes deux yeux le soient aussi. Mais qu'en sera-t-il si le cac remonte et que la planète continue de s'enfoncer ?

Appels d'air a dit…

>laurence,
Pas de souci Laurence, pas de souci. Je sais combien la blogsphère n'offre pas les capacités d'échanges idéales. Là, par exemple, te répondre convenablement demanderait que je reformule les raisons pour lesquelles je tiens ce blog. Ce serait long, incertain. Le blog n'est pas mon medium d'autre part. Et, quoiqu'il en soit, j'avais la conviction qu'il n'y avait pas de sanction péjorative de ta part dans ton commentaire et quand bien même il y en aurait eu une, venant de toi je l'aurais reçue avec attention, comme je l'ai fait d'ailleurs. Enfin, je ne déteste rien plus que la complaisance. Sur la toile je suis moins affligé par les gens qui envoient des vacheries que par ceux qui font des compliments bidonnés.
Et puis tu sais j'ai un peu de jugement, je parviens bien à distinguer qui est mal intentionné et qui ne l'est pas.
A bientôt,

Baltha

Appels d'air a dit…

>Mimi Vaurien,
A vrai dire comment vont les choses me rebât les oreilles au plus haut degré. Tout ce que je vois, lis, entends me paraît s'assimiler à remâcher du déjà mâché.Concernant l'économie j'ai déjà formulé qu'il conviendrait que nous soustrayions de nos fiscalités des pans entiers de nos économies, qu'ils soient assimilés à des activités sans but lucratif.Art, culture, santé, transports, énergies, éducation, politique.

choule[bnkr] a dit…

il ressemble à Grock (en plus maigre peut-être).
Sacré vidéo.

Appels d'air a dit…

@choule[bnkr],
Sir hervé ressemble à Grock? Sans blague.
La vidéo me bouleverse par la tendresse du personnage Grock. Et si tu me le permets, je ressens un peu la même chose à mon égard. C'est comme ça, sans forfanterie.
C'est bien chez toi, t'as une bonne fenêtre,

Baltha

JNBL a dit…

En tapant Hervé SUCHET dans GOOGLE, j’ignorais découvrir tout ce chemin parcouru par un vieux pote !
Concernant cet autoportrait je vais rechercher une photo d’il y a 30 ans et trouverai sans doute un moyen de l’insérer dans ce blog… il y avait déjà du GROCK dans l’air !
Allez, pich Marie !
Amicalement.
Jean-Noël