dimanche 1 février 2009

MESSAGE 117 / EN FACE A FACE


Je vous laisse en face-à-face avec un homme à deux doigts de laisser surgir sa colère ou, impuissant, la laisser retomber.

Suchet, Etude pour un portrait d' Imparfait,
huile sur papier, 101 X 71 cms, 24. XII. 1998

13 commentaires:

soulef a dit…

On voit bien la colère sur son visage !
A toi , Baltha , je souhaite une douce et bonne nuit .

helenablue a dit…

Oui , elle est présente !
Va-t-elle surgir , cette rage intériorisée ?


Baisers Baltha, à bientôt .
Héléna

Aristide a dit…

Tiens, il me rappelle quelqu'un.

Appels d'air a dit…

> Aristide,
Une relation commune?
Baltha

Appels d'air a dit…

>helenablue,
Vois avec l'intéressé.
Baltha

Appels d'air a dit…

>soulef,
Merci Soussou, hélas j'avais mis mon réveil sur cinq heures par inadvertance.
Bye Soussou.

Baltha

Magenta a dit…

Oufff, je ne voudrais pas tomber sur cet homme dans l'état qu'il est car je craindrais regretter ce que je n'ai pas fait... Je crois qu'il devrait aller voir mon petit dessin d'enfance biblique et zobique, ça le dériderait probablement!

Salutations!
Mag

Appels d'air a dit…

>magenta,
et bien soit! Je me rends sur ton blog pour découvrir ton dessin zobique. Je viens avec le mien ou pas?
Baltha

lidia a dit…

Je le trouve très beau, son regard peut être, ce sourcil pointé vers le haut...
A mon avis, même s'il laissait tomber à terre sa colère, il se pencherait pour la saisir de nouveau.

Appels d'air a dit…

>lidia,
Google ne m'avait pas signalé ton commentaire.
Je m'interrogeais très peu sur ce que disaient mes personnages avant de les mettre en ligne. Peu à peu j'ai cédé à cette tentation pernicieuse quand, moi-même, je n'avais rien à dire.
La peinture comme la musique n'a pas un besoin existentiel des mots pour vivre. Mais quand j'en faisais le constat sur mon blog en ne publiant que des toiles ou des dessins, j'étais affligé de n'avoir aucun commentaire. Le premier induisant volontiers le second.
Tu as raison mon bonhomme semble animé d'une colère inépuisable. Je ne m'en étais pas aperçu et je rigole là en pensant que tu es la seule qui serait capable de lui tenir tête aussi longtemps qu'il faudrait pour qu'il cède si tu ne partageais pas sa colère.
Tu me manques sur ton blog ...

Baltha

choule[bnkr] a dit…

j'aime bien celui-la. couleurs plus vives.

lidia a dit…

Tu es une émotion Balth.
Une émotion unique qui en contient des centaines d'autres...
Je te souris.

Appels d'air a dit…

>lidia
En ayant fait connaissance avec toi je suis très content et rassuré que se confirme que l'art et la culture peuvent rayonner sur d'autres espaces que les seuls espaces de l'ordre établi. Et je suis bien content et tranquillisé de savoir que je peux m'y aliéner, espérer que d'autres s'y joindront, de plus en plus nombreux jusqu'à être entendus partout pour y tenir un rôle et une place dont nous avons tant besoin.
Baltha