jeudi 22 avril 2010

GENTLEMEN ' AGREEMENT


















Sans titre, encre et aquarelle, avril 2010.

Comment dirais-je?   Vous-même, qu'en pensez-vous?



















Sans titre non plus 2, etc.

Démerdez-vous mon vieux


















Sans titre non plus 3, etc.

Pour une fois


















Sans titre non plus 4, etc.

Après tout
 
Partager

13 commentaires:

Laure K. ( del sol ) a dit…

L' a pas l'air commode aujourd 'hui !!
:-)

Appels d'air a dit…

>Laure K. ( del sol ),
Attendez Laure, vous êtes arrivée un peu prématurément. Ils sont plusieurs et discutent le bout de gras ...
Baltha

laurence a dit…

C'est le bout de gras qu'est triste?

Laure K. ( del sol ) a dit…

ahhh très bien,

j' aime le cortex postérieur vert... un bon fond !

Appels d'air a dit…

>Laurence,
Non, peut-être pas,
Baltha

Appels d'air a dit…

>Laure K. ( del sol ),
Son côté post punk?
Baltha

Bona a dit…

J'aime toujours autant ce dépouillement dans tes dessins, une sorte de simplicité du "rien" qui leur confère un certain charme particulier...

Appels d'air a dit…

>Bona,
Tu sais Bona mes dessins je leur ressemble un peu, dépouillement, simplicité .... peut-être un certain charme particulier en moins.
Pour tout dire je dois avouer être un peu sans concession avec ... avec deux ou trois choses qui me raidissent toujours ... et guident encore mes pinceaux.
Est-ce que ta famille est enfin revenue à bon port? Si ce volcan a eu quelque chose de bon, c'est de nous rappeler la vulnérabilité de nos certitudes et puis aussi .. ce volcan quel panache, quelle magnifique courroux, non?
Bonnes retrouvailles,
Baltha

Bona a dit…

Hello Hervé!
Oui, ils sont là depuis avant hier 20H.
Ta simplicité "proverbiale" n'a pas lieu d'être mentionnée, elle se sent, elle se lit, elle se laisse approcher sans préambule, sans mot. Le raidissement, s'il semble volontaire, se dissipera peu à peu, oui, à l'instar du panache de cendres de ce désormais fameux volcan islandais. Il y a une expression, assez belle, en Anglais pour dire ça: "Plume of cloud ", c'est beau non?
Vulnérables, nous le sommes, nous ne voulons le voir,l'admettre, aveuglés par le panache de cendres de nos petites personnes...
Bon week-end ami!

Appels d'air a dit…

>Bona,
Chez nous nous avions un roi, fier et vindicatif, gaulois en quelque sorte, comme beaucoup de ses sujets, ce roi donc avant de lancer ses troupes au combat leur avait déclaré: " suivez mon panache blanc. "
Les temps ont bien changé Bona, nous sommes toujours assez va-t-en guerre, le panache un peu flétri,
Baltha, qui ne s'en plaint pas.

Super weeK end à vous tous.

laurence a dit…

et dans la bloggosphère il y en a des panaches blancs à suivre Baltha c'est ma deuxi§me nuit...

Arthémisia a dit…

Le dernier a vraiment un air d'Oscar Wilde. De l'Esthétisme mon cher Balta!

Appels d'air a dit…

>Arthémisia,
So, where is Dorian?
Deale Esq.