mardi 13 avril 2010

VERSO

Verso*, salle de l'Evêché, Uzès 1996.

***

e n'ai peint aucun tableau, aucun tableau de composition, dois-je préciser. Je crois que j'ai apporté des débuts de réponses à une question qui a toujours interrogé mon travail et que je n'ai jamais cessé de poser à moi-même comme à la peinture d'autres peintres : que peut-on faire de neuf aujourd'hui encore avec la peinture? Les portraits que j'ai peints sont les éléments de réponses que j'ai posés. 

Recto, Propos d'atelier, 12 avril 2010.

(*) Pour l'information des lecteurs, ceux-ci remarqueront que la photo en N & B représente le verso des tableaux révélé à eux par la puissance des éclairages.

Partager

4 commentaires:

Gilbert Pinna, le blog graphique a dit…

Capter l'empreinte dans des suaires de papier.

Appels d'air a dit…

Gilbert Pinna,
... et en faire l'ostentation sur APPELS D'AIR ...
Baltha, qui ne s'attendait pas à un tel parallèle de votre part et de la nôtre ( mais qui s'en réjouit bien ).

Laure K. ( del sol ) a dit…

@
Une profession de questions muettes, peut-être.

Appels d'air a dit…

>Laure K. ( del sol ),
Quel que chose comme ça, on peut le dire ... et un peu de foi, tout à la fois,
Baltha