lundi 27 septembre 2010

NI FLEURS NI COURONNES















J'assiste impuissant et affligé
















 mais encore crédule
















à mon inexorable anéantissement.

2 commentaires:

Laure K. a dit…

qu'est ce qui serait pire ?

Appels d'air a dit…

> Laure K.
Peut-être d'abord de ne pas s'en rendre compte, ensuite ... Chaque chose en son temps.
A bientôt,
Baltha