vendredi 3 décembre 2010

RETOUR ARRIERE



Ma précédente publication portait une fois encore sur la peinture, ma peinture, dans/sur/avec le réel, l'imaginaire, le rêve.
Non, il ne s'agissait pas pour moi de la mort d'une utopie, encore moins d'une révolution "cantonienne"(*). Pas du tout.
J'ai voulu parfois que ma peinture dresse, in fine, une sorte de constat et en fasse quelque chose;  que son spectateur puisse  suivre, accompagner la peinture dans cette direction. J'aurais aimé que ma peinture ouvre au spectateur un espace où chemine sa pensée et se réoriente éventuellement sous l'effet du regard que la peinture et lui partageraient.
Deale Esq. Propos d'Atelier.

(*) Cantonienne, qui aurait un lien avec le populaire footballeur.
NDLR. Ceux que ces notes fatiguent peuvent lire avec bonheur d'autres pages. 

5 commentaires:

Appels d'air a dit…

" Cantonnons "-nous donc à la peinture.
Baltha

laurence a dit…

mais non Baltha vos remarques ey votre peinure me frappa toujours par l'a propos et l 'encouragement qu'ils prodiguent...

Appels d'air a dit…

>laurence,
Merci Laurence, je transmets à l'auteur,
Baltha

laurence a dit…

pas l'orthographe claire l'autre matin...

Appels d'air a dit…

>Laurence,
Mais non, ce devait encore être un de ces problèmes de clavier,
Clé